Salon de l'éducation 2017

Une fois de plus, du 18 au 22 octobre, le Conseil supérieur de l’éducation aux médias a occupé un stand sur le Salon de l’éducation. Et comme chaque année, parents, enseignants et étudiants ont énormément apprécié la distribution commentée par Catherine Soudon et Philippe Delmotte, chargés de mission, des différentes brochures éditées par le Conseil : l'éducation aux médias en 10 questions, le cadre de compétences et son portefeuille pédagogique, Vivre ensemble dans un monde médiatisé et en primeur, les balises pour un itinéraire en éducation au cinéma.  Outre la présentation de ces outils , nos deux chargés de mission ont également rappelé les initiatives et projets qui contribuent au développement de l'éducation aux médias en milieu scolaire, les démonstrations des opérations "Ouvrir mon quotidien", "Journaliste en classe", "Écran large sur tableau noir", de la brochure "Éducation à la publicité"... C'était également l'occasion de découvrir un outil exclusivement en ligne : Pistes pédagogiques pour mettre l'éducation aux médias au service de l'éducation à la philosophie et la citoyenneté. Il y avait fort à faire vu l'affluence, ce ne sont pas moins de 20817 visiteurs qui ont parcouru les allées du Salon.
 

La Journée de l'éducation aux médias

Le mercredi 18 octobre, le CSEM a organisé la Journée de l'éducation aux médias. Organisée autour de deux pôles: en matinée, une table ronde autour du thème "Informer, s'informer: désinformation et Fake News" et l'après-midi, la présentation des projets d'éducation aux médias par les équipes éducatives.

La table ronde

La table ronde autour du thème «  Informer, s’informer : désinformation et Fake News » était placée sous la houlette de Georges Lauwerijs, Journaliste à la RTBF et responsable du Pôle Médias et pratiques éditoriales à la RTBF Academy,

 
​Georges Lauwerijs a fait se croiser les regards des experts :
  • Julien Lecomte, Chargé de communication pour l’Université de Paix asbl,
  • Aurore Van de Winkel, Docteur en Information et Communication, auteure et spécialiste du phénomène des rumeurs et légendes urbaines,
  • Nicolas Vanderbiest, Chercheur à l’UCL spécialisé dans les phénomènes d’influence sur les réseaux sociaux,
  • Muriel Hanot, Secrétaire générale du Conseil de Déontologie Journalistique,
  • Nicolas Becquet, journaliste et manager des supports numériques de L’Echo.

Fake News est une expression à la mode dans les médias aujourd’hui ; le phénomène des fausses informations est en pleine expansion. Plus que jamais, il est nécessaire d’être vigilant face aux informations quand celles-ci peuvent avoir pour objectif de tromper ou de manipuler. Face à leur diffusion massive sur les réseaux sociaux, il est important d’adopter une attitude critique pour ne pas se laisser piéger.

La deuxième quinzaine de l'éducation aux médias

Quinzaine de l'éducation aux médiasLa Journée de l'éducation aux médias a été le signal du lancement de la deuxième Quinzaine de l’éducation aux médias. Cette Quinzaine de l’éducation aux médias a rassemblé de nombreuses initiatives en Fédération Wallonie-Bruxelles dans une opération qui a fait l’objet d’un large plan de communication 360° avec l’objectif de permettre au plus grand nombre d’accéder aux médias, de les comprendre et les apprécier et de les utiliser pour communiquer au travers d’activités informatives, ludiques ou créatives. 

Le thème de la Quinzaine était comme pour la table ronde : Informer, s’informer : désinformation et fake news.

 

Les projets d'éducation aux médias

Plaquette de l'appel à projets 2014   
Deux séances ont permis aux équipes éducatives du fondamental et du secondaire de présenter les projets qu’elles ont menés en 2016/2017 sur le thème « Médias et citoyenneté, s'informer, se mobiliser, communiquer » : démarche pédagogique, évaluation, partage d’expériences, projection d’extraits de productions, débat. Une fois de plus, enseignants et élèves se sont démenés pour susciter l’envie de développer d’autres projets dans le fondamental ou dans le secondaire, dans l’enseignement ordinaire ou le spécialisé ! Une belle réussite.



Lien vers la galerie: